9 rue du petit Chatelier, 44300 Nantes - 8h30 à 12h30 - 14h à 18h - Contactez-nous : 02 85 52 13 95

cloud

Cloud computing 2

Mobilité et collaboration

Grâce aux dernières innovations en matière de cloud computing, nos applications d'entreprise sont encore plus mobiles et collaboratives, à l'instar d'applications grand public très prisées comme Facebook et Twitter. Tout comme les clients, nous aspirons désormais à ce que les informations qui nous intéressent nous soient envoyées en temps réel et les applications d'entreprise sur Internet commencent à faire de même. Avec le Cloud computing 2, suivre votre travail est aussi simple que suivre vos informations personnelles sur Facebook.

Le Cloud computing n’est pas une vague technologique supplémentaire qui traverse le secteur de l’informatique, c’est une véritable révolution industrielle, c’est à dire technologique, économique et sociétale.

De nouveaux champs d’investigation s’offrent aux utilisateurs/consommateurs et aux entreprises de toutes tailles.

Face à de tels changements, de nombreuses questions légitimes se posent auxquelles société informatique et téléphonie ASTORYA vient aujourd’hui apporter des réponses claires qui font disparaître ces doutes.

Société informatique et téléphonie ASTORYA a pour objectif de mettre la puissance numérique à la disposition des entreprises, petites et grandes, en fournissant des solutions d’infrastructure performantes et innovantes concernant la sécurité, la transparence, la réversibilité, la localisation des données, le coût… Sa mission essentielle est de contribuer à dynamiser le tissu économique et en particulier celui des PME en les aidant à moderniser leur modèle économique et leur façon d’opérer sur leurs marchés.

Société informatique et téléphonie ASTORYA est bien sûr en totale conformité avec les caractéristiques élémentaires du Cloud computing : facturation uniquement à la consommation, élasticité face aux besoins réels, self services simple.

Nos offres seront disponibles pour la fin de l'année 2012, nous y travaillons intensément avec nos partenaires pour que nos solutions répondent à toutes vos attentes en terme de sécurité, de transparence, de performance, d'innovations et de coût les plus justes.”

Le concept d'informatique dans le nuage est comparable à celui de la distribution de l'énergie électrique.

La puissance de calcul et de stockage de l'information est proposée à la consommation par des entreprises spécialisées et facturée à l'utilisation réelle qui en est faite :

les entreprises n'ont plus besoin de serveurs dédiés et peuvent confier le travail à effectuer à une entreprise qui leur garantit une puissance de calcul et de stockage à la demande. 

Le cloud computing représente ainsi un nouveau modèle de création et de fourniture de ressources et de services informatiques, utilisant les technologies de virtualisation, qui offre aux entreprises la souplesse nécessaire pour traiter les charges de travail imprévisibles, l'évolutivité nécessaire pour gérer une croissance exponentielle et des coûts les plus bas car partagés.

Les caractéristiques constitutives du cloud computing tiennent en fait en trois concepts, ce qui permet de savoir si l'offre proposée est du "vrai cloud computing" ou un "un hébergement avec un faux nez" :

  • facturation et paiement à l’usage
  • élasticité des ressources en fonction des besoins réels de l'entreprise
  • capacité d’approvisionnement et de self-service rapide.

Le modèle du Cloud computing reprend des notions bien connues en informatique (la notion de service, la mutualisation, la virtualisation, ...) avec un discours commercial et marketing nouveau (et notamment beaucoup d'anglicismes). Les arguments du discours sont d'abord économiques, comme le montrent les publicités qui représentent une pluie d'euros qui tombe du Nuage vers l'utilisateur5.

Ils peuvent être ensuite techniques (meilleure évolutivité, meilleures performances) et organisationnels (une moindre complexité à gérer). Le discours englobe à la fois des services, des logiciels, des matériels, et comporte de multiples combinaisons, qui vont être précisées.

Un exemple grand public, et simple à comprendre, est le le jeu à la demande (aussi appelé jeu sur demande, et, en anglais, gaming on demand, GoD ou cloud computing gaming). Il permet de jouer normalement à des jeux vidéo sur son écran d’ordinateur, alors que le ou les logiciels de jeu tournent sur des serveurs à distance, qui renvoient la vidéo de ce qui a été joué en lecture en continu (ce qui est communément appelé streaming).

Le jeu est hébergé et stocké sur des serveurs, dont l'utilisateur ne connait pas la localisation ni les caractéristiques. Il ne nécessite plus de supports comme les CD, ou de matériels comme les consoles de jeux. Les joueurs doivent seulement posséder un ordinateur relié à Internet, et le cas échéant une manette de jeu.